Devenir Fan

Rapports entre les mains et les pieds

Les mains et les pieds sont les parties de notre corps qui nous permettent d'être en contact avec le tapis (les pieds) et le partenaire (les mains).
Il nous semble important d'analyser leurs comportements et surtout de trouver un parallèle entre le travail des pieds et des mains.

On peut diviser la main en deux parties si on coupe celle-ci dans le sens longitudinal. En effet le petit doigt et l'annulaire forment ce que nous appellerons la main de la force et le majeur et l'index forment eux, la main de la précision.
Il va de soi que la main de la précision doit être forte et que la main de la force doit être précise. Sur katate dori par exemple, si je veux emmener mon partenaire avec moi, j'utilise le petit doigt, ce qui induira une contraction du petit doigt de Uke qui le fera suivre mon impulsion.

Quand Uke "attaque" Tori sur shomen uchi, le contact se fait avec le bord cubital (os prolongé par le petit doigt) de l'avant bras. On ne peut en aucune façon recevoir un choc avec le bord radial (os prolongé par l'index et le pouce). Mais ce contact doit être précis car une fois le contact pris, il ne doit en aucune manière être supprimé, et de plus il doit permettre à Tori de pouvoir utiliser la main de la précision afin de guider Uke.

Il existe bien sûr une fusion entre les deux mains. Une main ne peut pas avoir de puissance et de précision si son action ne se mélange pas à chaque instant avec l'autre main.

Pour les pieds il y a la même analogie que pour les mains, je peux diviser le pied en deux : le pied de la réception, les trois derniers orteils et le pied de la propulsion les deux premiers doigts de pied.

Ceci implique que lorsque nous sommes à l'arrêt il faut mettre notre poids sur la ligne externe des pieds. On pourra alors basculer sur la ligne interne des pieds afin de permettre au corps de se propulser vers l'avant. Quand certains élèves, à l'arrêt, se retrouvent avec leur poids sur le gros orteil, ils ne peuvent plus aller en avant, et surtout il y a surcharge au niveau des ligaments internes du genou, ce qui va entraîner des problèmes articulaires. On se rend compte que la pratique va audelà
du résultat "self défense" mais surtout sur la vie future des pratiquants.


Je pense qu'il faut à travers la technique donner de l'intelligence au corps. C'est en ceci que l'aikido est efficace.


Pour revenir au travail des pieds on peut trouver une similitude entre l'exercice de "shin kokyu" qui se fait avec les mains et ce travail fait par les pieds. Cela va induire aussi une aide pour la respiration : les mains aident à la respiration scapulo thoracique, ce qui va impliquer une aide des membres inférieurs (par les pieds) pour la respiration pelvienne.


Quand nous avons le bord radial en contact avec Uke, il est important d'être en appui sur le bord externe des pieds afin de trouver l'harmonie haut-bas du corps. Quand nous guidons Uke avec la main de la précision il nous semble évident d'être sur le pied de la propulsion.

Le 9 novembre 2006